Rechercher dans Tribulations Bretonnes

Chargement...

dimanche 20 décembre 2015

Le brunch de Noël (français)

Cela faisait longtemps que je voulais faire un petit évènement de Noël chez moi et comme j'adore les brunchs, combiner les deux est tombé sous le sens. Mais là je me suis quand même bien emballée et ai mis la barre haut: j'ai voulu tout faire de A à Z - au point où si j'avais eu un verger j'aurais pressé les pommes moi-même pour préparer le jus de pommes chaud.
Au final j'en ai eu pour 7h de préparation (plus si on compte le reste de viande que j'ai dû finir de préparer en boulettes!) et le brunch aurait pu être pour 10 personnes au lieu de 6... On peut donc dire que ce brunch de Noël a été une performance sur la durée puisque j'ai eu des restes pour environ 5 jours (j'ai pensé à tenter de revendre mes boulettes de viande chez Ikea mais elles sont quand même trop bonnes pour être partagées de la sorte).

Le menu:
- Tarte tatin aux carottes (recette plus bas)
- Salade de kale, chou-fleur râpé, noix de pecan et cranberries
- Boulettes de viande à la suédoise (recette plus bas)
- No bake French Silk pie (ce nom envoie du pâté mais c'est simplement une sorte de mousse/crème au chocolat sur une base de bretzels écrasés)((recette plus bas))
- Tarte aux pommes à l'américaine (recette plus bas)
- Vanillekipferl (recette ici)

Boissons:
- Vin chaud
- Jus de pomme chaud
=> j'ai acheté des petits sachets allemands d'épices "spécial vin chaud" à faire infuser dans le vin ou le jus de pommes avec des rondelles d'orange.




Tarte tatin aux carottes et à la fêta 
(je me suis inspirée de cette recette)


Ingrédients:
- 1 pâte brisée (j'ai fait la mienne, recette à retrouver ici)
- 150g fêta
- 150g ricotta
- 8 grosses carottes
- 50 g de beurre
- 2 c à café de sucre
( sel, poivre, cumin)

Préparation:
1. Au lieu de faire des "tagliatelles" de carottes, je les ai coupées en tout petits morceaux => ça se tenait moins sur la tarte mais c'était plus rapide
2. Faire revenir les carottes dans le beurre pendant environ 10-15minutes avec le sucre (ajouter sel, poivre, cumin)
3. Déposer les carottes cuites dans un plat à tarte, parsemer de morceaux de fêta et ricotta
4. Recouvrir de la pâte brisée et bien border la pâte à l'intérieur
5. Faire cuire au four à environ 180° pendant environ 30-40 minutes (température moindre si vous avez un petit four pour éviter de faire brûler la pâte!)


Boulettes de viande à la suédoise
(selon une recette de Camilla Läckberg mais divisée par 2 et adaptée en conséquence)

Ingrédients:
- 75g chapelure
- 40cl lait
- 2 œufs
- 2.5 oignons (très finement hachés)
- 50g beurre
- 25g sucre roux
- 500g viande hachée de bœuf
- 500g viande hachée de porc
- sel, poivre

Préparation:
1. Verser la chapelure dans le lait, puis laisser reposer 20 minutes
2. Rajouter les 2 œufs
3. Dans une poêle, faire revenir les oignons avec le beurre et le sucre. Laisser refroidir
4. Ajouter les oignons à la préparation précédente
5. Rajouter la viande et bien mélange
 => si la pâte est trop "liquide", rajouter de la chapelure et/où de la farine
6. Pour la cuisson vous pouvez soit les faire à la poêle, soit au four (10 à 180°)

Cette recette fait beaucoup de boulettes!!! Vous pouvez les mettre au congélateur, sinon préparez-vous à en manger plusieurs repas...




No Bake French Silk Pie
(recette américaine trouvée sur ce blog

Ce dessert est une vraie tuerie sucrée-salée au chocolat, est facile à préparer et ne nécessite aucune cuisson. Un succès assuré à préparer la veille.

Ingrédients:
- 100g de pretzels écrasés
- 100g beurre fondu + 200g de beurre à température ambiante (ce n'est pas une recette diététique, tenez-vous le pour dit)
- 70g de miel
- 170g de chocolat
- 1 cup (mesure américaine) de sucre
- 1 c à café d'extrait de vanille
- 4 œufs
=> Pour le plat: si vous avez un plat dont les côtés s'ouvrent/se détachent, utilisez-le, si vous n'avez pas ce type de plat, recouvrez un plat normal de papier sulfurisé pour servir le gâteau sur une assiette ensuite.

Préparation:
1. Faire fondre 100g de beurre avec le miel, puis y mélanger les preztels
2. Déposer ce mélange dans un plat et presser fermement => réfrigérer cette base pendant une heure
3. Mélanger le reste du beurre avec le sucre, puis rajouter le chocolat préalablement fondu et la vanille
4. Rajouter les œufs un à un, en mélangeant la pâte au batteur pendant 5 bonnes minutes entre chaque ajout d’œuf
5. Déposer la pâte chocolatée sur la base dans le plat et réfrigérer pendant au moins 3h (c'est mieux de faire ce gâteau la veille)




La tarte aux pommes à l'américaine

S'il y a deux plats qui m'ont marquée après avoir vécu un an aux Etats-Unis dans ne famille d'accueil quand j'étais plus jeune, c'est la chicken pot pie de ma mère d'accueil et la tarte aux pommes de sa belle-mère. J'ai recherché une recette similaire de la tarte au pommes et ai trouvé que celle-ci convenait bien.

Ingrédients:
- 5 grosses pommes
- 1 poignées de raisin sec
- jus d'1/2 citron
- 1/3 cup sucre blanc
- 1/3 cup sucre roux
- 1 cuillerée à soupe de farine
- 1/3 cuillerée à café de cannelle
- 2 pâtes brisées (pour les faire maison c'est par ici)
- facultatif: un œuf battu pour faire briller la pâte du dessus

Préparation:
1. Mélanger le sucre, la cannelle, les raisins secs
2. Éplucher et couper les pommes en petits morceaux, les ajouter au mélange ci-dessus avec le jus de citron
3. Poser une pâte en dessous, la piquer et la faire pré-cuire
4. Poser le mélange de pommes dans le plat
5. Recouvrir de la 2ème pâte brisée, "sceller" les 2 pâtes ensemble et faites quelques petits trous dessus au couteau (vous pouvez la couper en tranches et les croiser pour former une grille) et badigeonner un œuf dessus pour faire briller
6. Mettre au four pendant 30-40 minutes à 180° (attention, le jus des pommes peut déborder!)


jeudi 17 décembre 2015

Birdman, de/by Mo Hayder

Attirée à la bibliothèque par des polars de Mo Hayder en anglais, j'en avais lu 2 à suivre (Rituel et Skin), dont le focus était plutôt sur le personnage de Flea Marley. Dans ces livres, il est fait allusion au traumatisme passé d'un des personnages, mais je n'avais pas été chercher plus loin. Hors, en en parlant avec une collègue passionnée de polars, celle-ci me dit que dans les 2 premiers livres de Mo Hayder, on apprend ce qui s'est passé - sans que cela soit révélé au personnage lui-même. Il n'en fallait pas plus pour piquer ma curiosité, et quand en passant à la bibliothèque j'ai vu qu'ils avaient fait l'acquisition des 2 premiers volets de cette série, j'ai sauté dessus (malgré ma pile de livres à lire grandissant constamment à la maison).


Cruel, morbide et glauque, je ne vous cache pas qu'il faut bien s'accrocher pour lire les romans de Mo Hayder. Ce n'est pas parce que vous aimez les polars que vous allez apprécier Birdman car c'est très graphique (âmes sensibles s'abstenir). Malgré tout, l'horreur de l'enquête dans laquelle nous sommes embarqués en devient finalement presque fascinante et on plonge la tête la première dans des abominations toujours plus atroces (sérieusement, jusqu'aux dernières pages!). A la fin de Birdman, on sait quel est le drame qui a marqué Jack Caffery mais on ne connaît pas ce qui s'est vraiment passé - j'ai donc hâte de lire la suite!

----------------------------------------------

Attracted at the public library by the crime novels of Mo Hayder, I had read two of them (Ritual and Skin), whose focus was more on the character of Flea Marley. In these books, it is hinted at the dramatic past of one of the charactes, but I had not been curious and did not look to find what it was. However, when talking about it with a colleague who loves mystery novels, she told me that in Mo Hayder's first 2 books , we learn what happened - without the character knowing about it himself. I did not need more to be intrigued and when passing by the public library, I saw they had bought the first two parts of the series, so I immediately borrowed them (despite my growing accumulation of books to read at home...).

Crual, morbid and seedy, I am telling you you need to be ready to read Mo Hayder's novels. It is not because you are a crime novels aficionado that you will enjoy Birdman because it is extremely gory and graphic (not for the weak of heart). Notwithstanding, the horror of the investigation clings onto you and becomes almost fascinating. We dive right into constantly more atrocious abominations (seriously, until the last pages!). In the end of Birdman, we know what traumatic experience Jack Caffery went through but we do not actually know what happened exactly - I can't wait to read what comes next.


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51OWr%2BmsDbL._SY344_BO1,204,203,200_.jpg


Quote:
"It was the sort of overhead sun that induced headaches and shrank shadows to dense borders around objects." (p.61)

jeudi 10 décembre 2015

Karpathia de Mathias Menegoz

Karpathia est un livre dense, à la fois par son écriture, son histoire, et les paysages qui entourent l'intrigue et provoquent l'isolation des personnages.

Mathias Menegoz nous entraîne au fin fond de la Transylvanie à la suite du comte Alexander Korvany et de sa jeune épouse, Cara. Nous partons de Vienne avec eux et découvrons à travers leurs yeux le château et les terres des ancêtres d'Alexander, qu'il compte reprendre en main des décennies après l'exil de ses aïeux. Entre clivages des serfs issus de différents peuples, des tziganes et des bandits, l'installation des jeunes époux n'est pas si simple - tant sur un plan linguistique que sur celui de l'affirmation de leur autorité.

Étrangement, je l'ai lu en ressentant une étrange et persistante antipathie pour tous les personnages - aucun n'était attachant, mais cela les rendait finalement beaucoup plus vrais. Cependant, les situations et descriptions étaient dotées d'une telle force et vivacité que j'arrivais très facilement à imaginer tout ce qui se passait - donnant ainsi au roman une puissance cinématographique réelle. Je trouve en effet qu'une adaptation au cinéma pourrait très facilement s'envisager. On ne peut pas parler d'épopée car la période de temps dans laquelle se joue l'intrigue est beaucoup trop restreinte, mais avec le recul, j'ai presque envie de le considérer comme un roman d'aventure.


http://media.senscritique.com/media/000007314831/source_big/Karpathia.jpg 

Extraits:
- Elle rêvassait sans résister aux somnolences passagères de l'insomnie douce. (p.70)
- Comme les orties sur le fumier, la foi prospérait sur la misère des serfs. (p.179-180)


mardi 8 décembre 2015

Passion Papier

Comme vous avez sûrement pu le remarquer, j'adore tout ce qui est papeterie. J'ai une obsession carrément presque malsaine des cahiers, carnets, blocs-notes, post-its neufs (Maman C. a découvert il y a quelques mois ma boîte à cahiers avec horreur) et quand je vois des jolies cartes (voire des affiches), je ne peux pas m'empêcher d'en acheter. Confession: j'ai même gardé l'emballage d'une tablette de chocolat achetée à Edinburgh (il est magnifique évidemment)((oui oui, ça va bien dans ma tête)).

Cependant, tout ceci commence à devenir frustrant car :
1. je n'ai plus de place chez moi pour accrocher des affiches ou des cartes postales mises dans des cadres (oui, je suis une adulte avec un appartement d'adulte décoré de façon adulte = je ne punaise pas mes posters directement sur le mur)
2. même en partant du principe que je vais les envoyer à des amies, j'ai du mal à lâcher prise en me disant au dernier moment que personne ne pourra apprécier telle carte à sa juste valeur et donc qu'il vaut mieux que je la garde à tout jamais
3. quand j'envoie une carte on me remercie par sms au lieu de continuer un échange épistolaire (sauf Maman C.), m'amenant ainsi à soupirer dramatiquement tout en m'interrogeant sur l'avenir de la papeterie dans notre monde malheureusement si virtuel (même si à la base j'envoie une carte car cela me fait plaisir d'en envoyer, c'est toujours plus sympa de recevoir quelque chose en retour, non?)((clairement j'ai du chemin à faire avant d'être dans le don de soi))

Tout ça pour vous faire part de deux coups de cœur papeterie (bretons s'il-vous-plaît!):

--------------------------------------------------------------------

You must have  noticed that I love everything stationery. I am insanely obsessed with notebooks, notepads, posts-its (Maman C. has discovered a few months ago with some horror the box where I put all my new notebooks and notepads) and when I see cute cards (or posters), I can't restrain myself and have to buy them. Confession: I even kept the wrapping paper of a chocolate bar I bought in Edinburgh (it is obviously beautifully graphic)((yes, I am alright)).

However, everything is starting to be frustrating because:
1. I don't have room left at home to hang framed posters or postcards (yes, I am an adult, with an adult apartment, with a grown up interior design = I don't just thumbtack posters on my wall)
2. even when I think I will send a card to a friend, I have difficulties to let go at the last moment because I think no one will love the card as much as I do so I might as well keep it forever
3. when I send a postcard, people thank me by text instead of writing back on paper (except Maman C.), which brings me to dramatically sigh while pondering on the stationery's future in our sadly super virtual world (even if I do send a postcard because I want to make people happy, it is always nicer to receive something back, isn't it?)((clearly, I have not yet reached a "selfless giving" level)).

But anyway, all I wanted to say, actually, was that I found 2 marvelous little stationery boutiques (and from Britanny!):



Monsieur Papier 

Image of Mini carte Mersea
 (craquage total sur cette carte!)
absolutely in love with this card

Agent Paper

http://www.agentpaper.fr/12543-large_default/carte-soif.jpg 
poster vu, poster voulu, poster eu
saw it, wanted it, got it


A vous posters, cartes, carnets, et autres accessoires hautement désirables! Alors, vous craquez?
Your turn to go a bit overboard....!


dimanche 6 décembre 2015

Mini-omelettes aux légumes // Mini veggies frittatas

A la recherche de recettes pour le déjeuner (j'amène toujours mon propre repas au bureau), je suis tombée sur un blog américain (ou bien suis-je passée par pinterest? bref) qui proposait aux working-girls de faire des mini-omelettes aux légumes, dans des moules à muffins. Mon esprit très maniaque n'avait jamais envisagé d'utiliser des moules à muffins autrement que pour des muffins... Ça a été la révélation.

Hyper simple et pratique, il n'en fallait pas plus pour que je me lance dans "l'élaboration" de cette recette (qui doit être également parfaite pour un pique-nique!).

Ingrédients (pour 6 mini-omelettes, soit 2 personnes ou 2 déjeuners):
- quelques feuilles d'épinards fraîches (lavées, équeutées et hachées)
- un demi piment-poivron (pas très sûre de ce que c'est... je l'ai trouvé chez mon maraîcher)
- 2 échalotes
- 2 petites pomme de terre cuites et coupées en petits morceaux
- 4 oeufs
- sel poivre

Préparation:
0. Si moule à muffins autre qu'en silicone, beurrer l'intérieur
1. Mettre les pommes de terre coupées au fond des moules
2. Rajouter les épinards par-dessus, puis les échalotes et le piment-poivron finement coupés
3. Battre 4 œufs dans un bol, saler, poivrer
4. Verser les oeufs dans les moules
5. Mettre au four à 160° pendant environ 15 minutes (ou jusqu'à ce que les œufs soient bien cuits)

A déguster chaud ou froid avec une petite salade à côté (roquette, mâche...).

Pas de photos car j'ai oublié!

------------------------------------------------------------

While searching for lunch recipes (I always bring my food at the office), I found an American blog (or did I find it on pinterest? whatever) a recipe for "working-girls" consisting of mini veggies frittatas, cooked in a muffin tin. My OCD brain had never thought of using a muffin tin to bake something else than muffins... It was a revelation.

Super easy and practical, I did not need a lot of consideration to try this recipe (which must be perfect as well for a picnic!).

Ingredients (for 6 mini-frittatas or 2 people, or 2 lunches):
- fresh spinach (rinsed, tailed and chopped)
- half of a chili-red pepper (not really sure what it was, I found it on the farmer's market)
- 2 scallions
- 2 little potatoes, boiled and cut in pieces
- 4 eggs
- salt, pepper

Processus:
0. Butter your muffin tins if there are not in silicon
1. Put the potatoes at the bottom of the muffin tins
2. Add the spinach, then the scallions and red pepper thinly chopped
3. Whisk 4 eggs  in a bowl, add salt and pepper
5. Pour the eggs in the muffin tins
6. Put in the oven for 15 minutes at 160°C/320°F or until the eggs are well cooked

Eat warm or cold with a little salad on the side (rucola, corn salad...).

No picture because I forgot to take some!