Rechercher dans Tribulations Bretonnes

Chargement...

mercredi 21 janvier 2015

La bibliothèque Branche // The Branch bookshelf

Il y a 20 mois, je suis tombée amoureuse. Amoureuse d'une bibliothèque.

C'est par mon travail que j'ai rencontré son designer, Olivier Dollé, et que je suis tombée sur cette étagère Branche : l'envie de l'avoir dans mon salon ne m'a plus quittée depuis. J'ai économisé petit à petit et réfléchi à quels meubles iraient bien avec (cette bibliothèque est en quelque sorte la "touche finale" de mon salon), jusqu'à la commander (enfin!) en décembre dernier et qu'elle soit installée la semaine dernière.

D'une longueur de 2m50, elle meuble mon salon de façon très organique, légèrement scandinave et donne à la pièce une vraie atmosphère et personnalité.

Je dois encore modifier la décoration au-dessus de mon canapé (je pense faire un pêle-mêle de cadres), rajouter un lampadaire à droite de mon buffet et changer ma table et chaises de salle à manger. Mais mon sentiment de satisfaction est indescriptible. Honnêtement, je trépigne à chaque fois que je la regarde!

Inutile de vous dire que j'ai bassiné tout mon entourage avec cette idée de décoration pendant un an et demi et, non contente de l'avoir fait, je continue de les abreuver de ma joie délirante depuis que je l'ai reçue.

----------------------------------------------------------------

20 months ago, I fell in love. With a bookshelf.

It is through my work that I first came into contact with the designer, Olivier Dollé, and that I fell in love with his Branch bookshelf: since then, it never left my heart and I swore I would get it for my living-room. I saved my money step by step and thought about which piece of furniture would go well with it (this bookshelf is the final touch of my living-room), until I (finally!) ordered it last December and had it installed last week.

This 2m50-long shelf fills my living-room organically, gives it a slight scandinavian feel as well as a true atmosphere and personality.

I still need to change the decoration above my couch (I want to do a mix of frames), add a floor lamp on the right of my sideboard and switch my dining room table and chairs. But my feeling of satisfaction is unbelievable. I honestly giggle with excitment each time I look at it!

Needless to say I annoyed all my family and friends with this interior design idea for a year and a half and, that being not enough, I keep showering them with my delirious joy since I received it.







Bibliothèque Branche // Branch bookshelf - Olivier Dollé
Canapé // Couch - France Canapé
Housses de coussin // Pillow cases - Cut4you sur Etsy
Tables basses // Coffee tables - Sentou
Buffet & fauteuil // Sideboard & armchair - Made.com
Peau de mouton // Sheepskin rug - Vintage (Maman C.!)
Tabouret // Stool - acheté à // bought at Le Grand Orme (St-Brieuc)
Supension // Ceiling light - Leroy Merlin
Lampe de buffet // Sideboard lamp - Butlers (magasin allemand)
Théière, gobelet, cuillère // Teapot, cup, spoon - ramené de // brought back from Kyoto


dimanche 18 janvier 2015

Vanillekipferl de Noël // German Christmas cookies

(English after the pictures)

S'il y a bien une chose qui me manque de l'Allemagne, c'est leur ambiance de Noël: les petits biscuits de Noël, le marché, les petits biscuits de Noël, l'odeur du vin chaud (même si, en toute honnêteté, je n'aime pas ça), les petits biscuits de Noël, les décorations, les petits biscuits de Noël... Bref, vous l'avez compris, on va parler recette aujourd'hui, et pas n'importe laquelle: celle des Vanillekipferl.

Les Vanillekipferl sont mes biscuits de Noël préférés: ils sont finement sablés, sucrés et vanillés. Un vrai délice! (Maman C. et Uncle D. ne peuvent d'ailleurs que confirmer)

Et en plus d'être délicieux, ils sont également ultra-facile à faire (sérieusement). C'est tout bénef.

Ingrédients:
- 280g de farine
- 200g de beurre (à température ambiante)
- 100g de poudre d'amandes ou de noisettes ou de noix
- 80g de sucre glace
- 2 paquets de sucre vanillé
- à saupoudrer tout de suite après la cuisson: sucre glace et sucre vanillé

Préparation: 
1. Préchauffer le four à 180°
2. Mélanger les ingrédients secs
3. Ajouter le beurre (de mon côté je l'ai fait fondre pour aller plus vite... mais cela doit être meilleur de l'incorporer au fur et à mesure)
4. Rouler l'ensemble en un rouleau de pâte, le mettre sous film plastique et réserver pendant une heure au réfrigérateur
5. Couper de fins tronçons de pâte avec un couteau, les réchauffer dans la paume de vos mains et former de petits croissants sur une plaque
6. Enfourner et cuire jusqu'à ce qu'ils dorent
7. Une fois sortis du four, les saupoudrer d'un mélange de sucre glace et sucre vanillé

Bon appétit!



---------------------------------------------------------------

If there is one thing that I miss from Germany, it is their Christmas spirit: their Christmas biscuits, their Christmas markets, their Christmas biscuits, the smell of mulled wine (even if I don't like the taste), their Christmas biscuits, Christmas decorations, their Christmas biscuits, ... Well, you understand, we are talking recipes today. And not any recipes, the one of the Vanillekipferl.

Vanillekipferl are my favorite Christmas biscuits: they are of the shortbread kind, subtly "sandy", sugary and vanilla-flavored. Quite delicious! (Maman C. and Uncle D. can only confirm)

And not only are they delicious, they are super easy to make. I am telling you, this recipe only has advantages!

Ingredients:
- 280g white flour
- 200g butter (room temperature)
- 100g almond or hazelnut powder
- 80g powder sugar
- 4 teaspoons of vanilla sugar
- to sprinkle right after they are taking out of the oven: vanilla and powder sugar

Preparation: 
1. Pre-heat the oven at 180°
2. Mix the dry ingredients
3. Add the butter
4. Roll the whole in one dough "cylinder", wrap in plastic foil and put in the fridge for one hour
5. Cut a thin section of dough with a knife, warm it up in your hands and give it a moon shape on the cooking plate. Repeat.
6. Put in the oven and bake until golden
7. Once out of the oven, sprinkle a mix of vanilla and powder suger on top of them

 Bon appétit!


samedi 10 janvier 2015

DIY - Carte de voeux / DIY - Happy New Year cards

Depuis un peu plus d'une dizaine d'années, je crée plus ou moins régulièrement (plutôt moins d'ailleurs) mes cartes de vœux.

Comme j'adore recevoir du courrier (j'envoie toujours des cartes postales quand je pars quelque part) et que je suis une fan absolument des papeteries (j'ai une collection grandissante de carnets et cahiers non-utilisés car trop mignons)((je n'ose pas écrire dedans car je me dis qu'ils doivent recevoir des contenus forts et beaux))(((oui, j'ai un problème))), la nouvelle année est un moment assez palpitant épistolairement parlant puisque c'est l'époque d'envoi des vœux. Alors effectivement, de moins en moins de personnes envoient leurs vœux par la Poste et le font par sms ou se contentent d'une phrase sur Facebook. Mais pourtant quelle joie de recevoir des cartes de vœux dans sa boîte aux lettres à la place d'une facture!

C'est pour cela que je prends un vrai plaisir (bon, ne nous leurrons pas, vu le prix du timbre, c'est un aussi véritable investissement) à concevoir mes cartes et à les envoyer.

Je nuancerai tout de suite en précisant que je ne suis absolument pas une pro du DIY, je n'y passe pas assez de temps / ne m'applique pas assez pour pouvoir revendiquer une quelconque créativité. Mais j'espère que mes proches apprécient de recevoir une carte qui, bien qu'imparfaite, est faite main et avec tout mon cœur.

-----------------------------------------------------------------------------

For more than 10 years, I have been designing my own New Year cards, more or less regularly.

Since I love receiving letters and cards (I always send postcards whenever I travel somewhere) and since I am an absolute fan of stationery (I have a growing collection of notebooks and cards, still blank because too cute)((I do not dare writing inside because I feel they deserve very important and beautiful content))(((yes, I have a problem))), the New Year is quite thrilling because it is the time (in France) when you send well-wishes for the year to come. Actually, less and less people send their wishes by post and do it through texts or on Facebook. But what fun it is to receive nice cards in your mailbox instead of bills!

This is why I find pleasure in creating and sending my own cards (even though, considering how pricey the stamps have become, it is quite an investment).

I will right away add that I am in no way a professional of DIY projects, since I do not spend enough time / do not apply myself enough to claim any creativity. But I hope my family and friends appreciate to receive a card that, as imperfect as it is, was at least made by hand and with all my heart.




Généralement la forme me vient d'abord à l'esprit, puis la couleur. Cette année j'avais très envie d'une forme ronde et j'avais acheté l'année dernière une petite perforeuse sapin que je n'avais pas encore utilisée. Puis je me suis dit qu'un papier cartonné vert irait bien avec les mini-sapins découpés. Ensuite, j'ai voulu rajouter un petit côté festif en utilisant du doré: j'ai utilisé un spray vernis doré (je n'ai pas trouvé de spray peinture doré) et acheté un stylo doré pour écrire 2015 à l'intérieur. Au dos de la carte, je personnalise le message selon le destinataire. Et pour finir, il me restait du fil doré d'un snood tricoté pour Maman C., alors je l'ai passé à travers un petit sapin pour que la carte puisse être accrochée, comme une boule de Noël!

L'astuce: je n'avais pas de compas pour faire les ronds, alors j'ai utilisé une boîte plastique ronde pour tracer les cartes sur ma feuille de papier cartonnée avant de les découper; et un verre pour découper le rond en papier placé au centre de la carte quand j'ai utilisé le spray vernis doré.

-------------------------------------------------------------------------------------

Generally the form comes first to my mind, then the color. This year, I really wanted to do a round shape, plus I had bought last year a Christmas tree card punch, that I had not yet used. Then I thought that a dark green paper would pass perfectly with the Christmas tree holes. Next I wanted to add a festive touch with some gold: I used a gold glitter spray lacquer (I did not find gold glitter spray paint) and bought a gold ink pen to write on the card. At the back of the card, I personnalized the message according to the recipient. For the last touch, some gold thread remained from a snood I knitted for Maman C., so I tied it through a tree to allow the card to be hung, like a Christmas ornament!

A tip: I did not have a compass to make regular circles so I used a plastic container to trace the outlines of the cards on the cardboard paper before cutting them; and a glass to cut the paper circles I placed in the center of the card when spraying with the gold glitter lacquer.




dimanche 4 janvier 2015

Des résolutions pour 2015? // A blog resolution

Tenir un blog n'est pas facile. Il faut avoir une ligne directrice et tenter de s'y tenir, y passer du temps en termes de recherche de contenus, de prise de vues, de rédaction. Hors, j'ai l'impression que ma vie s'accélère, se remplit et que je ne trouve pas que je ne prends pas le temps de faire de ce blog ce que je voudrais qu'il soit. Il n'est pas assez réflexif, et j'ai le sentiment d'en avoir fait un exutoire très superficiel. J'ai toujours eu peur d'en faire un espace trop personnel en ne sachant pas qui allait me lire (maintenant, l'inverse s'applique aussi); c'est notamment la raison pour laquelle j'ai dernièrement décidé de ne pas faire apparaître mon visage sur les photos (ça et le fait que ça me permet de ne pas me maquiller...). Cependant, je me rends compte qu'il faut que je partage un peu plus de moi sur ce blog pour en être plus fière, plus satisfaite.

Bien sûr, la plupart des blogs qui m'inspirent sont tenus par des femmes qui sont freelance et leur blog est devenu au fil du temps leur occupation principale - même si elles ont des projets annexes. Je sais, ce n'est pas une excuse! Mais il est vraiment difficile de mener de front un travail, une vie sociale, une vie amoureuse, des petits projets DIY (j'ai tricoté 3 snoods en 2014, je crée actuellement mes cartes de vœux) ou des recettes (souvent, je cuisine le soir et n'ai plus la lumière adéquate pour prendre en photo le résultat et quant à prendre en photo le processus, c'est peine perdue, j'oublie tout le temps).

Alors ce sera cela ma bonne résolution de 2015: me consacrer plus à ce blog pour en faire ce que je voudrais qu'il soit, prendre le temps de rédiger des articles un peu plus inspirants qui vous interpellent - même si je ne m'arrêterai pas de prendre des poses ridicules pour vous montrer mes derniers achats (gardons un peu de futilité), trouver un ton plus drôle, et me remettre à écrire des articles bilingues (même si je fais des fautes). Je ne cherche pas plus de visibilité pour ce blog, mais à le transformer en une partie de ma vie dont je suis fière.

Un programme ambitieux, certes, mais le publier ici me permettra d'avoir une petite pression supplémentaire pour le réaliser.


P.S.: j'ai ENFIN Instagram! Suivez-moi sur B.labretonne


----------------------------------------------------------------


Keeping a blog is no easy task. You need to have a real artistic and editorial orientation, and stick to it, spend some time to look for contents, to take pictures, to write. However, I feel like my life is accelerating right now, that it is getting full and that I do not find that I do not take the time to make this blog what I wish it to be. It is not reflexive enough, and it seems I transformed it into a very superficial outlet. I have always been afraid to make it too personal, not knowing who would read it (even though now, the other way around applies as well); this is why I lately do not show my face on pictures (that, and the fact that I do not need to put make up on...). Yet, it feels I need to put more "me" into this blog so as to become prouder and more satisfied with it.

Of course, most of the blogs that inspire me are written by freelance women whose main occupation is the blog itself - even though they have side projects. I know, it is no excuse! But it is really hard to keep up with work, a social life, a love life, DIY projects (I knitted 3 snoods in 2014 and I am making my new year's cards right now) or recipes (when I am done cooking it is generally the evening and I have no light to take a picture of the results - and I always forgot to shoot while I am cooking).

So this will be my 2015 new resolution: spend more time on this blog to have it become what I dream it should be, take the time to write more inspiring articles that engage you (even though I will not stop posing ridiculously to show you my new clothes - let's keep some frivolity!), find a more amusing tone, and resume writing in English (even though my English is not perfect). I do not seek more visibility, but to transform the blog into a part of my life I am proud of.

This is an ambitious goal, agreed, but to publish it here so officially will hopefully give me the necessary push to reach it.

On a side note: I FINALLY have Instagram! Follow me at B.labretonne




jeudi 18 décembre 2014

Dark Places, by Gillian Flynn

Emballée par Gone Girl, je me suis mis en tête de lire les deux autres romans de Gillian Flynn, dans une envie obsessive-compulsive de lire des thrillers jusqu'à plus soif. L'intrigue de Dark Places se joue dans une Amérique rurale, pauvre et désœuvrée. Enfant, Libby Day a réchappé au massacre de sa famille (mère et 2 sœurs), pour lequel son frère a été accusé - en partie à cause de son témoignage. Une vingtaine d'année plus tard, elle accepte à contrecœur de rencontrer des "fans" de cette histoire, persuadés de l'innocence de son frère, et d'enquêter sur les circonstances du massacre.

Mon élan d'être fidèle à un auteur, qui se révèle payant envers Terry Pratchett, n'a pas forcément été récompensé envers Gillian Flynn. Alors, évidemment, avoir lu son best-seller avant de lire un de ses précédents romans aurait peut-être dû me mettre la puce à l'oreille et me faire comprendre de ne pas placer mes espoirs trop hauts. Mais je manque de logique envers moi-même.

Vous l'aurez donc compris, Dark Places n'est évidemment pas à la même hauteur que Gone Girl et n'en est pas la même trempe. Les ayant lus avec juste un livre d'intervalle, j'ai trouvé Dark Places très similaire (alternance de la narration, présence d'une relation sœur-frère, suspense jusqu'au dernier chapitre), même si moins abouti. Gone Girl est en effet beaucoup plus subtil dans son intrigue et l'écriture est plus fine.

Si vous n'avez pas encore lu Gone Girl et que vous cherchez un bon polar avec du suspense, vous pouvez sans problème lire Dark Places, mais si vous avez déjà lu Gone Girl, vous risquez d'être déçus et avoir un sentiment de déjà-lu.

Pas d'extraits car j'avais emprunté le livre à la bibliothèque et l'ai rendu sans prendre le temps d'en ré-écrire ici.